J’arrête de me prendre la tête et j’apprends à me déconnecter

J’ai décidé de t’écrire, en ce Lundi, pour te montrer que ton quotidien ne doit plus rimer avec tracas, prises de tête et réflexions incessantes.

*

Je veux que tu sois consciente que, parfois, juste apprécier, sans réfléchir, c’est parfaitement ce qu’il te faut.

*

Je t’ai déjà dis, plusieurs fois, que tu étais bien trop difficile avec toi-même. Que tu es très certainement ton juge le plus sévère. Je sais aussi que tu te mets parfois des barrières, que tu te reposes peu et mal, parce que ton cerveau fulmine sans cesse. Je sais que des tonnes de questions fusent et que tu cherches les réponses sans les trouver. J’ai donc choisi de te montrer dans ce nouvel article, qu’à aucun moment ce mode de fonctionnement n’est celui que tu dois suivre. Bien au contraire.

*

j'arrête de me prendre la tête et j'apprends à me déconnecter*

Se lancer dans son activité n’est pas une chose simple. Tout comme se livrer sur internet à travers un blog ou même devant un auditoire. Je sais que tu n’es pas confiante mais tu n’es pas non plus consciente. Tu ne sais pas ce que tu vaux. Tu ne vois pas ce que les autres voient en toi. Ce que moi je vois.

Je faisais partie de ces personnes, moi aussi, qui ne cessent de réfléchir et qui se posent beaucoup trop de questions. Je ne savais pas m’allonger, fermer les yeux et faire le vide. Ce n’était jamais vide. Jamais. J’avais toujours des interrogations, des listes de choses à faire, ce que je ne devais absolument pas oublier, ce que je prévoyais pour le lendemain… Mon cerveau n’était jamais au repos. Et j’étais exténuée. Si toi aussi tu es fatiguée de voir que tu te prends la tête sans cesse, j’ai pour toi quelques astuces.

*

Je ne prends plus peur, j’ose

Souvent, dans les messages que je lis, je vois que c’est le manque de confiance qui revient le plus souvent. Je sais que c’est effrayant de ne pas savoir où l’on va, je sais que c’est compliqué de tout lâcher pour tenter un projet d’entreprise, pour lancer une idée, pour se consacrer à son blog, pourtant parfois, c’est la plus belle idée que tu puisses avoir.

C’est assez simple finalement d’avoir peur, de se laisser submerger par ses craintes, ses émotions. C’est tellement plus dur d’être courageuse. Je sais pourtant que tu en es capable. Ce n’est qu’une question de volonté, de mental et de choix. Moins tu prendras peur, moins ton cerveau s’activera pour se poser des tonnes de questions sur les risques encourus, sur les contraintes, sur le jugement.

Si tu apprends à assumer tes prises de décision, à effacer et ignorer cette peur dès qu’elle pointe le bout de son nez alors tu verras que ton esprit sera bien plus tranquille. Tu pourras profiter pleinement de tes choix, de l’après et tu n’auras plus cette constante boule au ventre. Prendre les choses à coeur, c’est tout à fait normal, ce qui l’est moins c’est de ne penser qu’à ça et de te fatiguer l’esprit inutilement.

*

Retiens une chose :

avoir peur ne changera pas le résultat de ta prise de décision, tu la savoureras simplement moins.

*

j'arrête de me prendre la tête et j'apprends à me déconnecter

*

Je cesse de réfléchir inutilement et en continu

C’est important de prendre le temps de réfléchir à son projet personnel mais que ça devienne obsessionnel l’est moins. Il faut t’accorder des moments sans réflexion, avec juste de la gratitude et de la reconnaissance pour le moment que tu peux passer. Remercier pour ce que tu possèdes, ce que tu es. Reconnaître que tu es l’investigatrice des changements de ta vie, prendre du temps pour toi-même.

Il faut t’obliger à suivre une certaine discipline d’arrêt de travail. Tu dois autoriser à ton cerveau des instants de pause, des moments sans aucune réflexion. Il faut poursuivre les instants idiots, sans intelligence, sans appels à ta propre réflexion.

L’idée c’est clairement que tu sois consciente que, parfois, mettre ton cerveau et ta réflexion en pause c’est bénéfique. Tu permets ainsi à ton cerveau de se reposer et lorsque tu réfléchiras ensuite, tu pourras peut-être voir d’autres choses qui n’apparaissaient pas au début.

*

j'arrête de me prendre la tête et j'apprends à me déconnecter

*

Je déconnecte enfin complètement

Autre pilier à réaliser pour que tu puisses être ta meilleure version, prendre le temps de te déconnecter. Je sais que, maintenant que tu as cette idée en tête, que tu écris sur ce blog, ce site, que tu as créé ton entreprise, c’est presque impossible de ne pas y penser à chaque seconde de ton existence.

C’est compliqué mais pas impossible. Tu te dois de le faire. En fait, le risque c’est de fermer les yeux sur tout ce qui t’entoure et qui pourtant pourrait être source de motivation, de soutien, d’inspiration. Je pense à ton entourage, je pense au monde qui t’entoure, aux plaisirs simples, à la nature, au monde en lui-même. Ne fais pas l’erreur de ne vivre que pour ton idée. Apprends à complètement déconnecter.

De nos jours, c’est très difficile de complètement se déconnecter, avec les réseaux sociaux on est en permanence en ligne. Jamais en off. Alors oblige-toi. Oblige-toi à couper ton portable, à fermer ton pc et à profiter de moments simples, de discussion, d’échanges, de promenades, d’amour de tes proches. Tu seras inévitablement ressourcée et clairement inspirée sans même t’en rendre compte.

*

j'arrête de me prendre la tête et j'apprends à me déconnecter

*

Je découvre la méditation

Je suis du genre hyper active, qui ne parvient pas à ne rien faire, avec toujours des tonnes d’idées à concrétiser, plein de projets. J’ai un agenda bien rempli, et je ne supporte pas lorsqu’il est vide (même si ça ne dure jamais très longtemps). Stopper toute forme de réflexion, ne plus penser à rien et prendre le temps d’accorder du repos à mon cerveau me semblait donc complètement impossible. Et puis j’ai découvert la méditation et le yoga.

J’ai beaucoup de mal à exprimer la sensation qui m’habite à la fin d’une séance, mais j’utilise toujours l’image du coton : j’ai l’impression de marcher sur un truc tout doux, d’être légère et en paix avec moi-même. Pendant ces moments que je m’accorde, j’arrive à arrêter complètement ma réflexion. Même si les premières minutes sont complexes et qu’il m’arrive de lutter pour ne plus penser à rien, la suite s’améliore et je ressens un réel bien être.

Tu n’es pas obligée de faire de la méditation ou du yoga pour te ressourcer et t’autoriser du repos intellectuel. C’est la méthode que j’ai trouvé mais il en existe beaucoup d’autres : sports de groupe, dessin, musique, voyages… Trouve l’outil qu’il te faut et utilise-le pour te soulager et ne plus te prendre la tête quotidiennement.*

*

 Ne plus penser à rien est assez complexe mais je sais qu’avec de la pratique, tu finiras par y arriver.

*

Tu peux désormais agir en fonction de mes conseils, pour réussir à t’autoriser des instants pour toi. C’est important de prendre du recul sur ton projet, même s’il te tient à coeur, il ne dois pas devenir étouffant. N’oublie pas que chaque moment passé est perdu alors prends le temps de bien les utiliser. 

*

*

Est-ce que tu es capable, toi aussi, de te déconnecter et de stopper les prises de tête par moment ?

2 comments Add yours
    1. Oh merci Alicia pour ton gentil commentaire ! 🙂

      J’espère que la suite te plaira tout autant.

      Plein de bisous 😉

Rédige ton petit mot juste ici :