Pourquoi tu ne dois pas automatiser toutes tes publications ?

Pourquoi tu ne dois pas automatiser toutes tes publications ?

*

Pour une question d’organisation et d’efficacité, je vois énormément de femmes sur la toile qui se laissent complètement embarquées (et même submergées) par le mode automatique de certaines publications. Pourtant, je suis contre ce mode de fonctionnement, qui permet certes un gain de temps mais qui fait perdre tellement plus.

*

Si tu arrêtais de tout planifier comme un robot ?
*

Notre société actuelle nous fait vivre dans un monde où personne n’a le temps pour rien. Avoir du temps fait partie de ces luxes que peu de personnes peuvent s’offrir ou savourer à leur juste valeur. Tu sais, je n’ai pas encore ce luxe, mais j’ai décidé de l’intégrer à ma vie en démissionnant. Parce que je serai seule décisionnaire désormais de la gestion de mon temps. J’ai juste l’impression de toucher une immense liberté du bout des doigts. Comme si j’avais menée un combat intense et que la guerre était presque gagnée. Inévitablement, ce manque de temps se fait aussi ressentir sur la toile et tout un tas d’applications permettent désormais de tout programmer, bien à l’avance, pour créer l’illusion de cette possession du temps qui n’est pas réelle.

*

Mais que devient alors ton côté spontané ?

*

Pourquoi tu ne dois pas automatiser toutes tes publications ? *

La réponse est simple, ton côté spontané disparaît entièrement puisque tu prends la peine de tout préparer en avance. Je suis, tu l’as compris, contre les publications automatisées à tout va. Je pense que ce système est pratique, dans beaucoup de cas de figure, mais qu’il faut savoir le doser pour ne pas en abuser. Planifier un article de la veille pour le lendemain ne me pose pas de problème. En revanche, préparer un mois de publications, surtout sur ses réseaux sociaux, ça par contre, ça ne me plaît pas. Je vais te dire pourquoi, pour moi, il est important de savoir mesurer et doser tes automatisations de publications.

*

Être organisée ne signifie pas tout automatiser

Je comprends bien le but premier de l’automatisation des publications qui n’est autre qu’un moyen de s’organiser plus facilement. D’écrire, de préparer un échange avec sa communauté pendant un moment où le temps à notre disposition est plus important, anticiper une indisponibilité… Oui mais voilà, à force de planifier, on se laisse vite embarquer dans une spirale qui nous pousse à toujours planifier pour après, encore et encore et qui nous fait complètement délaisser ce qui nous entoure.

Il m’arrive, quasiment pour chacun de mes posts, d’être inspirée par quelque chose qui va se passer dans ma vie. Une phrase entendue au détour d’une conversation, d’un film, d’une mésaventure, de rebondir sur des questionnements de ma communauté, des échanges que j’ai pu avoir avec certaines femmes dans la journée… Bref, je ne cesse de m’abreuver de ce qui se passe sur l’instant ou du moins dans les dernières heures me restant.

C’est pour cela que je m’interdis, par exemple, la planification sur mes réseaux sociaux. Et que je limite celle de mes articles. Parce qu’être organisée c’est bien, mais si tu fermes complètement les yeux sur les choses inspirantes qui vont se trouver près de toi, alors c’est du gâchis.

*

Inspiration et créativité ne peuvent pas toujours être prévisibles

Je rejoins un peu ce que je viens de te dire, puisque je pense sincèrement qu’un moment inspirant ne peut pas être prévu et que c’est important de laisser une place à toutes ces choses imprévisibles qui vont venir enrichir tes écrits. J’ai appris à laisser la vie venir à moi, à planifier dans les grandes lignes mais à me laisser porter pour voir quelles surprises le chemin que je suivais pouvait m’apporter.

Et tu sais, j’y ai trouvé mes plus belles idées, mes plus fortes sources d’inspiration. Combien de fois as-tu pris du temps à planifier un article bien en avance et où ce dernier a fait un moins bon score d’audience que cet article spontané que tu as écrit un soir parce que tu avais juste envie d’évacuer ce que tu avais sur le coeur, dans la tête, tes interrogations…?

Moi c’est mon cas. Et c’est pour cela que je te conseille vraiment de laisser ton inspiration et ta créativité te guider et non pas seulement ton agenda.

 *

Pourquoi tu ne dois pas automatiser toutes tes publications ?

*

Ne pas aller en force pour publier : le bonheur du slow !

Tu t’es imposée deux ou trois publications par semaine, mais cette fois, rien à faire, ça ne vient pas. Tu te cherches des excuses en lien avec le temps, ton moral ou autre, mais la réalité c’est que tu n’es simplement pas prête, pas stimulée, pas inspirée et ce n’est pas grave. Je ne supporte pas ces femmes qui s’excusent de ne pas avoir eu le temps de publier. Ta créativité n’est pas sur commande. Si tu n’as pas pu publier, peu importe.

J’ai arrêté de me faire violence et je cultive le slow chaque jour désormais, parce que j’ai fini par comprendre que m’acharner à publier quand mon esprit n’était pas prêt me faisait publier des écrits pas à la hauteur des autres. Au final, publier pour publier n’est pas la chose à suivre. J’aimerai que tu apprennes à devenir indulgente envers toi-même, envers ce que tu peux ressentir ou non à certains instants clefs.

*

Cultiver le côté spontané

Tout le monde (ou presque) aime la spontanéité. Parce qu’on a l’impression d’être plus proche de l’autre, qu’il nous fait un peu confiance en se dévoilant sans filtre. Quand j’arrive sur une plateforme, si je vois qu’aucune personnalité n’y est injectée, je ne reste pas longtemps parce que je n’arrive pas à être séduite par quelque chose de froid.

Je t’invite donc à laisser ce côté spontané sortir de toi plus souvent en commençant par t’inspirer des choses de vie qui t’arrivent parfois, en laissant tes émotions surgir et prendre le contrôle un instant, en te laissant simplement aller et être toi. Parce que ta communauté, c’est ce qu’elle recherche. Elle te suit parce que ce qu’elle perçoit de toi lui plaît, lui ressemble, l’inspire. Pourquoi masquer ce qui l’attire à toi ?

*

Pourquoi tu ne dois pas automatiser toutes tes publications ?

*

Ta communauté veut échanger avec TOI

Sûrement le point le plus important et qui justifie le plus cette absence : ta communauté. J’ai fait des rencontres incroyables sur la toile grâce aux échanges non programmés que j’ai chaque jour. Ces personnes qui te font confiance, qui te lisent, te suivent, elles veulent échanger avec toi, elles veulent entendre ce que tu as à dire maintenant. Elles ne sont pas là pour lire le toi d’il y a une semaine parce que tu l’as écris à cette date là. Non.

Tu dois arrêter d’abuser des publications automatisées et revenir sur le concret, le réel, les débuts. Les outils pour s’organiser c’est une chose, mais quand ils dénaturent trop la personne que tu es, l’humain de ton projet, les échanges et interactions quotidiennes, alors il faut s’en éloigner.

Tout est une question de dosage.

*

Que penses-tu des publications programmées à l’avance ?

——————————–

Rejoins digitalwomen sur facebook !
Rejoins digitalwomen sur instagram !

2 Commentaires

  1. Je partage totalement ton point de vue ! Pour ma part je ne programme pas mes articles ou mes publications, car je préfère écouter mon intuition pour savoir quoi publier quand 🙂

    1. Je suis heureuse de voir que des femmes sont encore en amour de leur spontanéité 😉
      Continue !

      Bises
      Aurélie

Rédige ton petit mot juste ici :