Se confronter aux autres pour se confronter à soi

*

Aujourd’hui, je laisse la parole à Julie, qui a préparé spécialement pour toi, Digital Woman, un article inspirant sur le rapport que tu peux avoir avec les autres. Sur le lien, finalement, qui se trouve entre toi et toute la sphère qui t’est proche. Je la remercie d’avoir accepté de partager ses jolis conseils avec ma communauté et espère que tu verras cet article comme un réel support de ton approche à l’autre.

*

Je te laisse découvrir son univers au travers des prochaines lignes.
*

Petite présentation rapide de moi : je m’appelle Julie, je suis blogueuse depuis maintenant 4 ans et je possède le blog bookshealthlife.com. Sur ce blog, je partage mes expériences, mes apprentissages, mes lectures, mes réflexions, mes astuces et bien d’autres ! Après avoir perdu 15 kilos et être devenu végétalienne, j’ai décidé de changer de vie et de mener une existence plus simple, saine et sereine ! Pour cela, j’ai basé ma vie sur trois principes : l’efficacité, la simplicité et la flexibilité. N’hésitez pas à aller découvrir mon univers sur mon blog et sur mes réseaux sociaux !

Se confronter aux autres pour se confronter à soi

*

Se confronter aux autres, à leur regard, n’est pas une chose facile. Pourtant, c’est essentiel si vous souhaitez progresser sur vous-même ! En effet, c’est à travers le regard des autres, que l’on se voit le mieux, le plus distinctement.

Pourquoi ? 

Parce qu’il n’y a pas le filtre de notre propre perception.

Effectivement, dans n’importe quelle situation, des filtres s’imposent entre nous et nous-mêmes. Que ce soit des filtres intérieurs ou extérieurs à nous, ils altèrent trop souvent notre jugement.

Plusieurs filtres existent, les filtres du jugement, de la perfection, de la confiance en soi, de la jalousie, etc. En bref, chaque émotion impose son propre filtre. Ainsi, se confronter à soi-même, c’est se confronter aux névroses de son propre caractère.

*

Névroses, peurs et regard sur soi

Qu’est-ce que j’entends par là ? Quand je parle de « névrose », je parle des peurs, des angoisses et des caractères excessifs qui s’imposent à nous. Souvent, résultats de notre passé, nos peurs ont le pouvoir de créer un monde d’illusions face à des situations banales. Vous avez souffert d’abandon pendant votre enfance ? Certainement que maintenant, vous avez peur d’être à nouveau abandonné, rejeté et que dans vos relations vous vous imaginez ces situations angoissantes. Même si ce n’est pas vrai, votre inconscient va reproduire sans cesse les mêmes schémas, afin d’induire vers la fin de vous avez projeté. En gros, vous allez créer votre propre malheur, en réalisant ce que vous êtes persuadé de mériter. 

À l’inverse, se confronter au monde, aux jugements des autres, c’est se confronter à des filtres extérieurs à nous. Ainsi, accepter le regard des autres et leurs critiques, c’est accepter de voir ses peurs mises à nu. Bien sûr, il y a toujours le filtre de la perception des autres, mais ce filtre va nous être utile ! En effet, à travers l’autre, à travers ses comportements, nous allons pouvoir voir le reflet de nos propres comportements. On ne reconnaît chez l’autre, que ce que l’on possède en soi. Par exemple, si vous n’êtes pas manipulateur, vous ne verrez pas qu’on essaye de vous manipuler et vous passerez souvent pour quelqu’un de naïf.

*

Se confronter aux autres pour se confronter à soi

*

Comment se servir du regard d’autrui sur soi ?

Le regard de l’autre est une manière de se confronter à soi, de se confronter à ses doutes et à ses peurs. Dit comme cela, ça peut paraître peu engageant. Pourtant, c’est une vraie chance pour nous ! En effet, c’est une chance de pouvoir voir, ce que l’on ne voit pas à l’accoutumé. C’est une chance, de pouvoir se remettre en question, de pouvoir changer, si nécessaire. 

En bref, c’est l’opportunité de pouvoir grandir et évoluer vers une autre version de nous-même. De cette manière, nous allons pouvoir dépasser nos peurs et les comportements qui en découlent. Faire table rase du passé, tourner la page de nos angoisses et de tourments. Ce ne sera peut-être pas mieux après, mais au moins, vous aurez pris la peine d’aller jusqu’au bout de votre démarche.

Bien sûr, pour être dans cette démarche d’apprentissage sur soi-même, il faut accepter l’avis de l’autre et lui faire confiance. En effet, cela demande d’accepter la critique, le jugement et d’en faire bon usage. Si vous vous braquez à la moindre réflexion, vous aurez beaucoup de mal, à aller jusqu’au bout de ce processus. Le but étant justement d’apprendre de l’autre, soyez ouvert et tolérant, sur ce que l’on peut vous dire. 

Évidemment, ça ne veut pas dire qu’il faut tout écouter. Les autres aussi ont leurs propres perceptions, flouées par leurs propres filtres. Apprenez à voir les filtres des autres, à être bienveillant face à cela et à identifier les avis détachés de filtres trop personnels à l’autre. Si vous connaissez les antécédents d’un comportement chez une personne et qu’elle vous fait une remarque sur un de vos comportements par rapport à ça. Vous pouvez quasiment être sûr, que cet avis n’est pas impartial et qu’il faut donc l’écouter avec parcimonie. Identifier les personnes à jugement facile et les comportements floués par la perception de l’autre, voilà ce que vous devez apprendre à faire ! Je ferai prochainement un article sur ce sujet sur mon blog !

*

Se confronter aux autres pour se confronter à soi

Accepter le regard de l’autre pour mieux se connaître

Pour conclure cet article, on peut dire qu’accepter de se confronter aux autres est un travail de longue haleine. En effet, ça demande d’être avant tout bienveillant et ouvert face au monde et aux comportements des autres. Tant que vous êtes repliés sur vous-mêmes, vous ne pourrez pas bénéficier, de tous les avantages qu’implique le jugement des autres ! Il faut donc accepter d’entendre des avis différents du vôtre, de les analyser et d’en tirer vos propres conclusions. Vous devez apprendre à faire confiance à l’autre, à son avis et l’autoriser à entrevoir vos faiblesses. En somme, vous devez ouvrir votre carapace et accepter de prendre le risque que ça puisse faire mal ! 

À travers le regard de l’autre, vous allez découvrir vos peurs et vos faiblesses et au fur et à mesure, apprendre à travailler dessus et à les guérir. Je ne vous dis pas que ce sera rapide, ni facile. Ça vous prendra du temps et certainement que ça vous demandera beaucoup de courage, mais le jeu en vaut la chandelle, celle de se libérer de ses tourments !

*

J’espère que vous avez apprécié cet article et que vous avez appris des choses ! N’hésitez pas à le commenter et à le partager, c’est gentil et c’est gratuit ! 

Pour lire plus de mes articles, retrouvez-moi sur mon blog BOOKSHEALTHLIFE.COM ! Je partage avec vous sur l’alimentation, le développement personnel, l’écriture, la lecture et bien d’autres sujets !

Plein de coeur sur vous mes warriors !

——————————–

YOUTUBE
TWITTER
FACEBOOK
INSTAGRAM
HELLOCOTON
PODCASTS ITUNE
PODCLOUD
CONTACT MAIL : mysunthebooks@gmail.com

Rédige ton petit mot juste ici :