Le bocal à gratitudes : ou comment se rendre compte de la vie fabuleuse que l’on mène

14 Fév, 2019 | Articles état d'esprit

Depuis le début de l’année 2019, j’ai instauré une nouvelle routine qui me permet de savourer chaque instant de mon quotidien et qui me donnera l’occasion de me faire une réelle rétrospective de l’année écoulée lorsque 2020 débutera. Cette nouveauté ne me demande pas un investissement en temps colossal, ne vient pas me contraindre, et reste là en bonus et bonheur : le top donc !

J’arrête mon suspens, qui n’en est pas réellement un, puisque tu as bien vu dans le titre de l’article que j’allais te parler de mon bocal à gratitudes. Je me suis inspirée d’une photo qui est passée devant moi sur les réseaux, pour l’adapter et le mettre en pratique dans mon quotidien. Depuis un mois et demi, je remplis mon bocal progressivement, en me rendant compte à quel point ma vie est riche et belle.

Le fonctionnement du bocal à gratitudes

Le bocal à gratitudes ne demande qu’une chose : un bocal. J’ai choisi un bocal transparent à couvercle effet bois, shoppé chez Ikea, pour qu’il soit esthétiquement harmonieux avec le look de mon bureau. Mais clairement, tu peux décider du contenant qui te conviendra le plus. Le tout, c’est simplement de ne pas le prendre trop petit, parce que, tu le verras, il risque de se remplir très rapidement !

L’idée c’est qu’à chaque fois qu’un événement, un élément, une action, une rencontre, une chose positive qui t’aura fait ressentir quelque chose de bon, d’agréable, de solaire, tu en sois reconnaissante. Tu prennes le temps de te dire que, oui, même ce truc infime, cette chose qui te semble « normale », finalement, tu es bien chanceuse de la vivre.

Il ne te reste plus qu’à prendre un petit bout de papier, un stylo, et d’annoter en quelques mots cette chose qui t’a faite vibrer une poignée de secondes. Qui t’a donné du répis et un moment de fraîcheur dans ton quotidien. Je plie ensuite mon papier en 4, mais honnêtement, quand je vois déjà l’espace occupé dans mon bocal, je pense qu’il va falloir que je plie encore plus mes gratitudes.

Bref, fonctionnement très simple pour visualiser toutes ces choses positives de ta vie.

Légèreté et zéro contrainte

Tu le sais peut-être déjà, mais depuis plusieurs mois, je me suis refusée la contrainte dans mon business. J’ai changé mon fonctionnement de Newsletter, ma fréquence d’écriture sur le blog, sur mes réseaux sociaux, parce que je ne voulais pas perdre la flamme, la petite passion, l’envie qui m’anime de le faire quotidiennement. Du coup, pour éviter ça, je me suis imposée de ne plus rien m’imposer.

Quand j’ai décidé de me lancer dans le bocal à gratitudes, je me suis simplement fixée de ne pas m’obliger à écrire. En fait, il m’arrive d’écrire tous les jours, plusieurs fois par jour même, ou pas du tout pendant toute une semaine. Tu ne dois pas voir cet outil comme quelque chose de non naturel, à forcer dans ton organisation personnelle : bien au contraire ! Conserve le côté spontané et charmant de la chose, et n’écris que lorsque tu te poses vraiment pour analyser les différentes actions qui stimulent ta gratitude.

On est que sur du plaisir et du naturel pour ce bocal à gratitudes

Le lien avec mon vision board

En lien avec le début d’année 2019, j’ai évidemment recommencé un vision board pour ma projection de l’année. Tu peux, toi aussi créer le tien, à l’aide de mon guide gratuit pour t’accompagner dans sa réalisation.

Mon vision board est composé de plusieurs visuels que j’ai réalisé sur mon ordinateur et que je suis venue épinglée. L’idée c’est bien d’enlever les visuels une fois qu’ils sont réalisés, et je prenais le temps de les placer dans une boîte à part, pour découvrir en fin d’année, toutes les choses que j’avais pu concrétiser. Le bocal à gratitudes m’offre un nouveau support de rangement, puisque désormais, c’est dans ce contenant que je range mes visuels symbolisant les actions réalisées.

Je pourrai découvrir encore plus de visuels pour clore mon année 2019, et ça me plaît d’avance

Pour être tenue informée des prochaines sorties d’articles, retrouve-moi dans la Newsletter

CGV