Le Colorado Provençal : un coin de paradis coloré dans le Sud de la France

6 Jan, 2019 | Instagram Queen, Travel Instagram

J’ouvre enfin cette toute nouvelle catégorie à laquelle je pense depuis si longtemps. J’ai toujours aimé voyager, et, sur Instagram, je vous poste sans cesse les clichés de lieux sublimes, de petits coins de paradis, parce que j’adore faire ça. J’écris mes textes inspirants en dessous et ça me sert d’illustration. Mais finalement, à force d’avoir vos différentes questions sur les prises de vue, je me suis dis qu’il fallait que je vous écrive tout ça.

Je suis la première à planifier mes prises de photos, à repérer des lieux en avance, mais aussi à découvrir des pépites cachées sur le moment. Et, dans mon accompagnement pour booster les réseaux sociaux, je suis totalement pour vous faire un guide d’endroits sublimes, pour prendre vos propres clichés. Je démarre donc cette série d’articles par un arrêt de notre road trip de l’été : le Colorado Provençal.

Le Colorado Provençal, un air d’Amérique en France

Si tu ne me suis pas depuis longtemps, cet été, nous avons réalisé notre premier road trip sur les routes du Sud, avec notre dogue argentin. L’idée, c’était de voir un maximum de lieux, de s’en mettre plein la vue, de laisser notre chienne se dépenser le plus possible. Nous avons donc préparé un circuit, avec des points de vue planifiés, parfois pas, mais en tous cas, une jolie ligne directrice pour prendre de beaux clichés.

Le Colorado Provençal, ou ocres de Rustrel, est un lieu où l’ocre était collecté, à l’époque, ce qui lui vaut sa si jolie couleur orangée. On a décidé de s’y rendre à la fin de notre première semaine, et ça a été l’un de mes plus beaux souvenir.

L’entrée est payante (5€ par voiture que vous stationnez sur un grand parking non bétonné, on est déjà sur de l’ocre !) et, pour la période estivale, nous pouvions nous y rendre entre 8h et 19h. Il y a deux randonnées à faire pour se noyer dans ce paysage sublime. L’une d’entre elle dure moins longtemps que l’autre, et vous pouvez choisir de faire ça en visite guidée. Nous avons préféré le faire seul, à notre rythme, pour prendre toutes nos photos. On avait aussi choisi de faire notre sortie après 17h30, pour le confort de notre chienne, mais aussi le mien (je suis sujette à une allergie de peau quand le soleil est trop fort). Et c’était tellement agréable ! Pour l’anecdote : notre chienne est blanche, elle est ressortie orange et on a mis deux jours et trois bains avant de lui rendre sa couleur d’origine. Nos chaussures et pantalons étaient, eux aussi, complètement oranges de poussières ocre, et même mes jambes, qui étaient apparentes, se sont teintées de la même couleur. Prenez vos précautions vestimentaires !

Mais, ça a été un moment vraiment magique.

Les photos à prendre

Avant de vous partager nos plus beaux clichés et vidéos de cet endroit, j’ai pensé qu’il fallait absolument vous parler de quelques points de vue d’où vos photos seront sublimes. J’en ai retenu 8 d’où le rendu a été vraiment top, mais honnêtement, tout au long de votre randonnée, vous pourrez en prendre des tonnes, de partout et dans tous les sens. Voici donc ces huit spots à ne pas manquer :

  • L’arrivée, les pieds dans les terres ocres, avec les touches de verdure de la forêt. En fait, le mariage de couleurs précédentes étaient là, super prononcé. Visuellement, l’esthétique de couleurs fut dingue !
  • En montant une des petites collines, on obtient un visuel entre bleu et orange, avec une personne en son centre : effet garanti.
  • A cet endroit, la roche, elle, semble plus rouge, elle tourne vers une autre teinte et j’ai pu prendre une photo superbe de mon mari et Naerys (notre chienne) entre ocre et rouge.
  • A d’autres endroits, le sable semble s’éclaircir, et se forme alors un dégradé jusqu’au orange foncé. Ajouté à cela quelques touches de verdure, une belle prise de vue à nouveau !
  • Ce paysage déroutant, nous a offert une autre facette en grimpant sur une colline dont le sommet était : jaune ! Entre jaune, orange, beige et bleu, les couleurs explosent sur nos clichés.
  • En poursuivant la randonnée, on se retrouve à grimper une coline complètement ocre et tellement haute qu’elle supprime le ciel de la photo. Autant dire qu’on peut prendre un visuel noyé de orange. Top.
  • Si vous faites la randonnée la plus longue, vous pourrez profiter de ces 2 autres points de vue sublimes : le premier tend vers le beige, comme si cette coline à l’entrée de la forêt qui reprend, se détachait du reste du site.
  • Et on retourne finalement en forêt, et en grimpant pas mal, on finit par recevoir notre sublime cadeau à plusieurs reprises et sur de nombreux points de vue : la hauteur sur ce Colorado orangé.

Je vous laisse découvrir toutes ces photos, et d’autres en bonus.
(dont un sublime couché de soleil sur la route du retour)