Merci 2018, tu as été fabuleuse. 2019, je te veux exceptionnelle.

2 Jan, 2019 | Articles état d'esprit, Humeurs

Pour la première fois depuis longtemps, je me lance dans la rédaction de cet article sans aucune idée de structure à suivre et sans points à aborder avec vous. J’avais juste envie d’écrire parce qu’une année se clôture et qu’une autre débute.

Ce genre de premières journées d’une nouvelle année, je leur trouve toujours une saveur spéciale. Je prends le temps de voir ce que j’ai pu réaliser pendant les mois écoulés, et je prépare le terrain pour 2019. Ce qui me plaît surtout, c’est d’être consciente de chaque moment passé et de voir que je suis exactement à la place à laquelle je suis censée être.

La fin d’une année en montagnes russes

Je suis toujours transparente avec vous, et cet article n’y échappera pas. L’année 2018 a commencé difficilement : mon chiffre d’affaire était quasiment inexistant, j’avais du mal à trouver un véritable angle d’attaque et une stratégie concrète. J’étais en quête de la réelle place de mon projet. Heureusement, côté perso tout se passait à merveille même si, l’air de rien, le manque de fonds crée toujours des tensions dans un quotidien.

Toujours est-il qu’avant d’atteindre les un an de l’entreprise, j’ai continué à me chercher et à construire sans aucune certitude. Et puis, en Avril, un an d’entreprenariat, tout change. Je mets de côté la vente de ebooks numériques et je me concentre sur la vente de services : communication, site web, accompagnement en création de marque. Et c’est le jour et la nuit : je signe plusieurs devis, on peut partir en vacances d’été, être plus à l’aise, retrouver une vie poncutée de divertissements, de shopping et de petits extras, sur laquelle on avait fait une croix pour me permettre de vivre de mon business.

Et les mois ont défilé, Septembre, Octobre, d’autres clientes, d’autres projets, d’autres idées sur le long terme. Et je trouve mon rythme de croisière. J’ai multiplié par 10 mon minuscule chiffre d’affaire de 2018. Alors, certes, je suis encore loin de l’idéal que je me fixe, mais je suis désormais très confortable et je peux me concentrer sur la croissance tranquille de mon entreprise, sans stress d’un manque d’argent pour vivre.

Et si je te raconte ça c’est parce que ma première année d’entreprenariat se résume à un SMIC. Pas un SMIC par mois, un SMIC sur un an.

J’ai galéré.

Et honnêtement, ça a été très dur. J’ai beaucoup pleuré, peu dormi, mais à l’inverse, les réussites et joies que j’ai pu ressentir m’ont explosées les tripes. Pour rien au monde je n’échangerai un seul moment de ce que j’ai pu vivre ou endurer. Je ne suis pas de ces personnes qui te vendront du rêve avec le métier d’entrepreneur, et je ne suis pas le seul schéma de réussite ou d’échec (certains réussissent dès la première année pendant que d’autres mettent cinq ans à bâtir leur notoriété) mais si tu veux mon avis :

Dès lors que tu crois en ton projet à 100%, tu connaîtras la réussite tôt ou tard

Des rencontres exceptionnelles

Une des choses que je retiendrai le plus pour 2018, au-delà de l’évolution financière, ce sont les rencontres que j’ai pu faire cette année. Qu’elles soient physiques ou virtuelles, j’ai échangé avec plus de 200 femmes sur leurs projets, leurs craintes, leurs doutes. Et j’ai adoré ça. J’ai brisé toutes les frontières de temps et d’espace, j’ai découvert des univers qui m’étaient totalement étrangés, j’ai appris à m’intéresser à tout, compris que parfois, quand on ne s’y attend pas, on découvre un talent qui nous servira bien plus tard.

J’ai même noué de réelles amitiés, d’autres sont en train de se développer, mais je me suis sincèremment attachée à des femmes splendides, puissantes, fortes, déterminées, inspirées et bordel, tellement inspirantes. Quand j’ai démarré ma boîte, c’était pour aider les autres femmes, pour fuir le monde salarié dans lequel je me trouvais où l’humain était porteur de négativité permanente. J’avais ce besoin de fuir, parce que j’étais une éponge à émotion, et moi qui suis habituellement si solaire, m’éteignais doucement.

Aujourd’hui, grâce à vous toutes, je rayonne plus que jamais.

Et pour 2019, comment je vois les choses ?

Maintenant que  j’ai trouvé mon rythme de croisière, comment j’envisage l’évolution de mon business ? Au-delà de mes envies de croissance en terme de clientes et de chiffre d’affaire, j’ai tout un tas d’idées assez conséquentes pour la plateforme. Je ne peux pas trop en dire pour le moment pour ne pas gâcher l’effet de surprise mais en tous cas, ça tournera toujours autour de l’apprentissage de compétences pour son business, des femmes entrepreneurs et de tout un tas d’autres choses.

Je veux aussi booster mes réseaux sociaux. En cette fin d’année 2018, j’ai été tellement chargée de travail que j’ai dû m’absenter un peu de certains endroits, et ça me démange, parce que moi, j’ai fait ça pour commencer sur ces différentes plateformes au départ. Alors c’est une de mes priorités !

Evidemment, je compte sortir de nouveaux ebooks, challenges, articles. J’ai envie de dynamiser le blog, en écrivant bien plus souvent. Et puis, plus personnellement, j’ai envie de faire de moins grosses journées de travail, commencer à voir si je peux lever le pied progressivement. J’ai pour ambition de beaucoup me former aussi cette année, dans tout un tas de domaines, parce que j’adore devenir performante dans des thématiques que je ne maitrise pas aujourd’hui.

Oh, et, bien sûr, je veux continuer de faire des rencontres, d’échanger avec toutes ces super nanas qui ont un feu qui brûle en elle.

J’ai savouré 2018, elle m’a appris que seul le temps, le travail, l’acharnement et la confiance pouvaient offrir des résultats. Elle m’a confirmé que je me trouvais au bon endroit, que Digital Women faisait partie de mon chemin de vie. Faisait partie de moi. Et pour 2019, j’arrive déjà changée, et j’ai l’impression d’avoir gravi quelques marches de cet immense escalier. Petit à petit, j’arrive à me rapprocher du sommet. Et j’adore ça.

Bonne année les filles