Pourquoi et comment se déconnecter m'a permis de redonner la parole à ma personnalité dans mon business

Je te retrouve dans un nouvel article un peu particulier puisque j’ai commencé à imaginer sa trame dans le Nord, chez moi. J’avais vraiment prévu une organisation en amont, pour que je puisse prendre de l’avance sur mon contenu. Je voulais enregistrer, monter et rédiger l’article en lien avec les 2 épisodes à venir sur ces prochaines semaines, histoire d’être confortable en vacances. Des choses plus urgentes sont venues se rajouter et plutôt que de m’infliger des heures interminables de boulot alors que j’avais clairement besoin de me reposer avec tout ce que je faisais dans mes journées, j’ai pris la décision de m’écouter.

Premier pas de toute ma réflexion de l’épisode du jour d’ailleurs. J’ai inspiré un grand coup, et j’ai accepté le fait que je n’aurai pas l’avance que j’espérais et qu’il allait falloir faire ce contenu au bord de la piscine, dans la villa qu’on avait loué. Franchement, on est d’accord, il y a pire !

Du coup, je suis vraiment partie sereine dans l’optique de voir ça plus tard. Je prépare donc le contenu du jour dans le Sud, près de Montpellier, et tout ça fait aussi partie de ma prise de conscience récente qui m’a permis d’être de nouveau alignée avec moi-même.

Au départ : je mange business, je dors business, je vis business

Pour commencer, j’aimerai revenir en arrière sur les débuts de mon business. Quand j’ai lancé Digital Women en parallèle de mon 35h, c’était ma soupape de décompression, j’avais donc hâte de pouvoir me poser sur ce projet là, j’étais hyper impatiente à chaque fois.

Avec le temps, c’est devenu mon métier, c’est devenu un travail et mon implication là dedans en terme de nombre d’heures n’a fait qu’augmenter (forcément). J’ai donc revu mon approche, mais j’étais prête à me donner à 1000% là-dedans, sans aucune concession, histoire de donner un bon coup de cravache pour démarrer et de lancer la machine.

Mon idée c’était ça : faire le taff qu’il fallait faire, et voir ensuite pour souffler.

J’ai donc littéralement enchaîné 3 années complètes de boulot, en ne m’autorisant que rarement des moments de coupures (même en « vacances »). J’étais (enfin je pensais que je l’étais) complètement ok avec ça. De toute façon chaque moment OFF était simplement impossible à accepter pour moi : je culpabilisais à chaque fois que j’avais le malheur de tenter une quelconque pause pour faire autre chose que développer ma boîte. Je culpabilisais si je ne bossais pas suffisamment, si je ne terminais pas ma to do list. J’avais cette impression de perdre du temps dès que je ralentissais, dès que je pensais un peu « à moi ».

En fait, je n’avais pas vraiment conscience du « moi » à ce moment là. Et c’est bien là que se trouvait tout le cœur de mon problème.

J’étais complètement affamée par le boulot,

par la perspective d’évolution de mon entreprise et j’avais besoin de produire sans cesse.

C’était presque devenu une routine, une habitude, d’abattre autant de travail chaque jour. Ça me semblait clairement « normal » et presque le quotidien de tout chef d’entreprise finalement. Ouais c’est ça, j’avais vraiment la sensation d’être dans une espèce de norme qui me donnait droit (ou plutôt le devoir) d’être dans un rythme de travail intense et de faire plein de sacrifices pour pouvoir oser réussir.

Inévitablement, je frôle le burn out

Et puis évidemment, tout ça m’a amené à une destination qui semblait franchement inévitable avec tout ce que je viens de te dire : j’ai frôlé le burn out au sein même de ma propre entreprise, ma propre création.

Ce moment où j’ai mis des mots sur tout ce que je ressentais a été révélateur pour moi : j’ai eu une énorme prise de conscience. J’ai compris que j’étais la chose centrale et la plus importante dans mon univers, dans ma vie, dans mon quotidien, dans mon business. J’ai pris la décision, à ce moment là, de ME replacer au centre de ma propre vie. Et j’ai commencé à faire plein de recherches pour trouver mon « moi » profond, celle que j’étais vraiment, celle que je ressentais dans mes tripes. Je me suis mise sérieusement à la méditation, à la lecture de bouquins sur ce genre de sujet, et j’ai accepté la connexion que j’avais toujours ressenti avec mes énergies et la nature. Tout ça faisait partie de moi, et j’avais fermé les yeux dessus depuis des années (voir depuis l’enfance pour certains éléments).

La nouvelle place centrale des moments de pause

Forcément, avec tout ça, la place du moment OFF dans mon quotidien a complètement été modifiée. J’en connais l’importance, et je sais à quel point il est aussi puissant que mes moments de productivité. C’est ça le véritable équilibre à trouver pour atteindre le sommet finalement.

Donc maintenant c’est moment off chaque week-end (1 jour minimum et 2 selon l’agenda). Je m’écoute x1000 : si je suis dans un moment un peu moins bien, plus fatiguée, alors je lève le pied. Si au contraire je suis en feu et que le programme de la journée est finie, je ne me prends pas la tête à me dire « non tu dois arrêter » et je continue un peu pour alléger les jours à venir. Mais vraiment, chaque décision de mon organisation dépend désormais de mes ressentis, de mes émotions, de mes attentes et envies. Je peux ne pas travailler de la journée, me poser devant le pc à 19h et bosser jusqu’à 4h du matin à fond parce que je suis pleine d’énergies, d’idées et que je sens que c’est le bon moment. Tout comme je peux travailler de façon plus classique dès 10h, faire une pause le midi et reprendre l’après-midi avec une soirée off devant une série ou un jeu vidéo.

Je n’ai plus de règles strictes, fixes et imposées.

Je n’ai plus de frustrations liées à l’organisation parce que je ne m’impose que le strict minimum pour respecter les deadlines et les rendez-vous. J’avance à mon rythme, et au delà du fait que mon corps me le rende bien, mon esprit s’est éveillé et je suis bien plus productive, bien plus inspirée, bien plus créative pour tout ce que je mets en place.

Mon rythme différent pour l’été

J’ai travaillé tout l’été, et comme depuis 2 ans déjà, on est partis en hors saison sur le mois de Septembre. Mais, si voir les stories en vacances de tout le monde ne me frustrait pas du tout, j’ai quand même fait le choix de changer mon rythme estival pour avancer dans mon process d’écoute de moi-même (surtout que l’été allait forcément être calme pour moi, puisque j’ai mis un terme à mes contrats habituels d’été). J’ai donc préparé 7 choses à mettre en avant en Juillet, Août et sur mes semaines de vacances début Septembre :

  • intégrer à nouveau des étirements au quotidien pour anticiper la reprise de la saison de danse à l’automne

  • méditer davantage pour m’aligner à nouveau avec mes énergies, me ressourcer et être plus efficace

  • reprendre la lecture, que j’adore mais qui passe souvent au second plan lorsque je dois travailler davantage

  • reprendre ma recherche et mes apprentissages en lien avec le travail que je fais sur moi-même, pour continuer d’évoluer, continuer de mieux me connaître et avancer sereinement au quotidien

  • accepter, découvrir et développer ma connexion à la nature : que je commence à identifier mais que je suis incapable d’apprivoiser

  • me former, sur tout un tas de thématiques et identifier celles sur lesquelles j’aimerai évoluer

  • me donner un rythme de travail bien moins intense, des journées allégées, des horaires plus light et surtout, des instants off plus nombreux

Comment j’ai redonné la parole à ma personnalité

Ces éléments je les ai mis en place avec en tête un seul objectif : identifier les choses qui me faisaient du bien, trouver une routine efficace et agréable que j’allais pouvoir intégrer dans mon quotidien une fois la rentrée installée. Mon rythme de travail va forcément s’intensifier mais l’idée c’est de garder au quotidien les éléments qui me font du bien et qui me permettent d’être plus épanouie mentalement et donc qui me rendent plus productive et créative dans mon business.

Au moment où je t’écris, je suis au bord de la piscine, pas encore une semaine que je suis là, et pourtant j’ai déjà pu mettre en lumière tout un tas d’éléments et surtout : j’ai poussé plus loin certains points que je n’avais pas trop pris le temps d’insérer en Juillet/Août (en tous cas pas de façon quotidienne) et j’entre dans une nouvelle routine que j’adore avoir chaque jour. J’ai pu identifier mes nouveaux objectifs, mes besoins, mes envies. L’avenir de mon business me semblait clair et en fait, je me rends compte qu’il ne l’était pas du tout. J’ai encore pas mal de choses à bosser avant d’avoir vraiment tout bien repris et compris, mais je sais que je suis sur la bonne voie et déjà, c’est une progression énorme pour moi !

Toutes ces modifications, tous ces changements quotidiens, ces réalités découvertes, ces nouveautés positives et agréables, ça m’a permis de redonner la parole à ma personnalité. J’ai pris conscience de certains éléments qui me caractérisent, j’ai pris le temps de faire preuve de recul sur celle que je suis et que je deviens et je peux désormais lui donner la parole à 100% pour qu’elle s’exprime, cette personnalité. Et elle prend désormais le lead sur tout ce que je fais : mes projets, mon business, mon site, mes réseaux sociaux… donc tout ce processus avait un sens au delà même de mon confort personnel (si important). Il a modifié toute mon approche de vie (autant perso que pro) et je sens que les résultats à venir vont être vraiment cools.

Si tu es en plein dans ta rentrée ou que tu la prépares, je t’invite vraiment à te poser pour réfléchir sur le rythme de travail que tu as en ce moment et sur la place que tu accordes aux choses qui te font du bien à toi, qui entretiennes ton état d’esprit, ton épanouissement et ton alignement. Fais une petite rétrospective sur les choses déjà en place, sur ta façon de fonctionner ces derniers mois/années, et vois quelles conclusions tu peux tirer. Sois capable de voir quelle place tu donnes aux moments de déconnexion, quelle importance tu leur trouves et si, comme moi, tu avais tendance à les mettre en secondaire/optionnel.

Je suis pleine de reconnaissance de pouvoir me voir évoluer chaque année, de pouvoir prendre du recul et de vivre cette vie de façon épanouie. J’ai encore du chemin à faire, j’ai encore des choses à changer, améliorer, des coachings à suivre et des formations à parcourir pour continuer mon cheminement. Mais je sais que j’avance dans la bonne direction. Et c’est déjà une très belle réussite.

N’oublie pas à quel point tu es ton outil le plus important,

à quel point ce n’est pas du tout une option et comment tu as le pouvoir d’agir sur celle que tu es et que tu deviens dans chacune de tes actions quotidiennes.

Enregistre l'article
Pourquoi et comment se déconnecter m'a permis de redonner la parole à ma personnalité dans mon business

Les catégories d’articles

Mes meilleures astuces et méthodes pour construire, booster et développer ton business

L’envers du décor quand on est à son compte, mes partages d’expérience en toute transparence

Motivation, positive mindset et textes inspirants pour te booster au quotidien et retrouver ton énergie

Ma prise de distance vis-à-vis du business et du digital pour te parler à coeur ouvert de mes ressentis

on se retrouvait dans tes mails ?