Pourquoi tu dois parfois être égoïste et penser d’abord à toi ?

auss*

Ces dernières semaines, tout s’est accéléré. Par rapport au planning de progression de moi-même que je m’étais fait, les choses ont été plus rapides que prévues. C’est aussi pour cela que j’ai pris un peu de retard sur mon rythme de publication.

*

J’ai pris du temps pour me recentrer sur moi-même et me poser les bonnes questions.

Je me suis demandée si la direction que je suivais en ce moment était vraiment adaptée à celle que je suis.

*

Pour résumer, je suis encore salariée dans une société en même temps que mon statut d’indépendante. Mais ce job me ronge de l’intérieur, et me tuait à petit feu. Je m’étais néanmoins donné jusqu’à la fin du mois de Juin pour y travailler, histoire de commencer l’été à 100% dans Digital Women. Mais parfois l’univers en décide autrement et je ne sais pas pourquoi, mais, ce matin, je sentais que quelque chose n’allait pas se passer comme prévu. Sans entrer dans les détails, j’ai déposé ma démission ce jour sur le bureau de mon patron, soit deux semaines plus tôt que prévu initialement dans mon super planning de femme d’action. Alors pourquoi ce revirement de situation ? Parce qu’après avoir échangé avec lui sur un énième conflit, j’en ai eu assez. Je me suis dis qu’il était temps pour moi d’être égoïste, de penser à moi et uniquement à moi. Mon mari m’a aussi motivée dans cette décision, j’ai agis.

*

Et j’ai décidé de te parler à chaud des raisons pour lesquelles parfois, il te faut penser à toi en premier.

*

Pourquoi tu dois être égoïste et penser d'abord à toi ? *

Dans cette société pleine de cases et de chemins tout tracés, il faut se montrer têtue pour pouvoir rester soi-même et déterminée pour créer le job qui nous ressemble complètement. Dans cette optique, j’ai fondé Digital Women. J’avais envie de proposer mon aide sur la toile, sur des sujets qui me passionnent, avec ma méthode, mon approche, mon expérience. C’est la plus belle décision que j’ai jamais prise. Et ces dernières semaines, je cogite pas mal sur mon bien-être, mon état d’esprit, mes coups de mou.. Et j’en ai trouvé l’origine. Du moins, j’ai trouvé le point noir qui complexifiait tout autour de moi : mon job.

*

Être égoïste pour préserver sa santé

La première chose qui m’a faite tirer la sonnette d’alarme, ça a été ma santé. Qu’elle soit alors physique ou mentale, j’ai commencé à ressentir des symptômes que je n’aurai jamais dû ressentir. Angoisses, maux de ventre, boules de larmes dans la gorge… Autant dire la manifestation d’un réel mal être en sachant que j’allais m’asseoir à nouveau à cette place, entourée de ces personnes, enfermée dans cette toute petite case ridicule.

C’est primordial de se sentir bien dans sa vie, dans son quotidien. Je ne l’ai compris que dernièrement mais ce n’est pas normal d’être affectée moralement, d’avoir des signes de son corps qu’il est temps de stopper. Je crois en la puissance du corps à communiquer des choses que notre bouche ne veut pas forcément dire. Et c’est exactement ce qui m’est arrivé. Mais j’ai refusé que ça continue plus longtemps. J’ai refusé de continuer à sacrifier ma personne, ma santé, mon confort, mon apaisement personnel pour une société.

J’ai décidé d’être purement et simplement égoïste pour me préserver. Si tu ressens parfois des idées noires, que certains signaux se manifestent, ne les ignore pas trop longtemps. Si ce n’est pas passager, si ce mal être ne se présente qu’en lien avec ce job, cette personne, ce projet, alors questionne-toi. Et vite.

*

Être égoïste pour rester soi

Avoir l’impression de perdre celle que je suis, mon identité, de ne plus être le soleil que je suis pour les gens, de ne plus avoir envie de rire, d’aimer, d’apprécier les choses simples… Impossible. Je me suis vue m’éteindre petit à petit, me morfondre, me dénigrer, subir, bref tout l’inverse de ce que je peux revendiquer chaque jour sur mes plateformes ! J’ai compris que si je ne pensais pas à moi, personne ne pourrait le faire à ma place. J’ai compris que je devais absolument penser d’abord à moi, à celle que je voulais être chaque jour, et que je ne devais rien attendre de personne. Et que je devais me prendre en main, que je devais penser à moi, pour moi, pour rester moi.

Parce que celle que tu es mérite cette attention. Celle que tu es a le droit de vouloir être celle qu’elle est vraiment, et ce quotidiennement. Et tu as le droit de vouloir t’épanouir, de vouloir être juste bien dans ta vie, dans ton job, dans tes réalisations. Tu as le droit de vouloir t’accomplir en temps que femme. Alors donne-toi cette attention et guide-toi toi-même. Réalise quand tu éteins celle que tu es vraiment, réagit quand tu perds un morceau de toi-même.

*

Pourquoi tu dois être égoïste et penser d'abord à toi ?

*

Être égoïste pour découvrir le travail plaisir

C’est important que tu saches reconnaître les signes autour de toi, en toi et pour toi. J’ai réalisé que le travail représente la majorité de mon temps de vie dans une semaine. C’est à dire qu’en enlevant les moments de sommeil, je passe plus de temps dans ce bureau qu’ailleurs. Mais j’ai aussi compris que travail ne devait pas rimer avec corvée, contrainte, négativité et horreur. Je me suis rendue compte qu’il était possible de créer ce job qui nous collerait comme une seconde peau. Qu’il était possible de ne plus avoir de Lundi la mort dans l’âme et d’attente du week-end ou des vacances. J’ai réalisé que je ne devais et ne voulais plus vivre dans la contrainte. Que j’avais besoin d’air, d’épanouissement et de choses qui soient en accord avec moi. Juste moi. J’ai donc décidé d’être égoïste pour être moi, pour vivre heureuse, épanouie, pour ne pas abîmer mon âme et mon coeur.

Parce que la société n’avait pas prévu de case pour moi,
parce que je n’arrivais pas à entrer à l’intérieur. 

*

Je me suis créée mon propre espace, et c’est tout aussi joli.

*

Rédige ton petit mot juste ici :