Comment lancer son business en étant salariée 35h ?

29 Mar, 2019 | Articles création de marque

Ce n’est plus un secret, si tu me suis régulièrement, tu sais que j’ai lancé mon entreprise en parallèle de mon job 35h. Et la réalité, c’est que c’est presque le cas de tout le monde aujourd’hui. Il est temps de lever l’utopie de la réussite dans l’entrepreneuriat en se jetant dans le vide inconnu et effrayant de cette aventure : tout le monde ne procède pas ainsi.

Et d’ailleurs, la plupart des gens se contentent de tout construire bien sagement en étant salarié avant même d’oser penser à se lancer seul. 

J’ai donc décidé de poser par écrit les quelques conseils de base que j’aurai aimé recevoir lorsque j’ai décidé de créer mon entreprise. Cette question revient énormément sur tous mes réseaux sociaux et je suis ravie de pouvoir te dire ici que je ne suis absolument pas sur-humaine et que, ce que j’ai fait, beaucoup de monde en est tout à fait capable. J’étais salariée 35h en start up, je donnais 3h de cours de danse chaque semaine, j’en prenais 2h, je continuais de voir mes amis, j’avais ma vie de couple, mes proches, et je trouvais même le temps d’aller à la salle de sport. Alors, pourquoi pas toi ?

Définir les créneaux sur lesquels tu vas travailler

Evidemment, je n’ai pas réussi à cumuler toutes ces casquettes sans prendre un minimum de temps à investir dans mon projet. Le temps, c’est souvent le luxe dont on manque, pourtant, tu vas devoir t’en trouver. Et puis finalement, quand on est un minimum réaliste, on se rend compte qu’il y a quelques petites choses qu’on  peut bien sacrifier pendant un temps pour développer son idée. Bref, quelque soit la configuration, il est évident que tu vas avoir BESOIN de temps. L’idée, c’est donc de te définir de réels créneaux consacrés à ton business en plein développement. Comme pour un agenda scolaire avec des matières sur des créneaux précis, l’enseignement business devra se trouver une place à côté de celui du salariat 35h et de la vie de famille. A toi de lui faire cet espace !

Être méthodique et organisée

« Comment tu fais pour gérer tout ça ? » est sûrement la phrase que j’entends le plus dans ma vie. Et la technique est simple, elle repose entièrement et totalement sur une méthode et une organisation que je me suis moi-même créée. J’ai mis plusieurs années à tester des choses avant de trouver ce qui pouvait me convenir (et je teste encore aujourd’hui plein de choses qui parfois fonctionnent et parfois pas !). A toi de trouver le fonctionnement qui va te convenir et te permettre de façonner ta réussite et celle de ton projet. J’aime beaucoup dire que je compartimente chaque plan de ma vie, sans jamais les laisser se mélanger. Ainsi, j’ouvre et je ferme juste des tiroirs de compétences, de mentalité, et parfois je lâche prise quand c’est ok pour moi de le faire. Mais pour ce genre d’étape, il n’y a que toi qui puisse trouver, agir, et t’y tenir !

Prendre le temps d’avancer étape par étape

Ah, l’impatience des débuts…! Quand on monte son entreprise et qu’en plus on est salariée, on veut absolument avoir des résultats là maintenant tout de suite, pour quitter son job un jour, pour développer encore plus ce qu’on vient de mettre en place, quelques soient les raisons on veut avancer le plus vite possible. Et c’est là que se trouve l’erreur monumentale à ne surtout pas reproduire ! Les débuts, c’est vraiment le moment crucial, on pose les fondations et ça met du temps, ça demande de la patience, de la rigueur et de l’acharnement. Pas de secret magique, il faut accepter d’avancer pas à pas sans brûler aucune étape au risque de louper une marche et de te casser la figure en bas de l’escalier.

Te former ou t’entourer au besoin

Lancer une entreprise c’est avoir l’obligation de porter plusieurs casquettes pour réaliser tous les jobs qui entourent un business. Communication, marketing, graphisme, gestion, comptabilité… et tellement d’autres volets ! C’est pour cela qu’il faut parfois accepter de laisser aller, de s’épauler et de confier à des experts certains paramètres de son lancement d’entreprise. Quand j’ai créé l’accompagnement « Lancer son business en étant salariée« , j’avais vraiment à coeur de proposer, justement, ce genre d’encadrement sur la durée pour soulager un peu les épaules de celle qui va devoir tout bâtir de ses propres mains. Pas évident, n’est-ce pas ?

Construire des bases solides

Au-delà de ne pas brûler d’étape, il est important de visualiser la solidité de toutes les bases que tu es en train de fonder. Trop souvent j’ai des clientes paniquées qui se tournent vers moi pour finalement devoir reprendre toute l’identité de leur business avant de pouvoir entamer la création de leur site internet ensemble. Si tu as l’impression de gagner du temps et d’avancer rapidement au départ, tu vas vite te rendre compte qu’en réalité, tu vas devoir faire une énorme marche arrière à un moment donné si tout n’est pas correctement préparé. Et d’ailleurs, cette marche arrière peut être un réel problème si tu regardes bien, car pour un logo par exemple, tu vas devoir venir le repositionner sur tous les supports sur lesquels il apparaissait, éventuellement refaire des impressions, etc… Tellement de temps perdu finalement !

 

Savoir combien et où tu vas devoir investir

Ah la question de l’argent, le moment qui fâche ! Et pourtant, c’est un point bien réel sur lequel tu ne peux pas faire l’impasse. Il te faut savoir dès à présent combien ton business va demander en investissement : pense à insérer dans ta liste ton matériel, tes formations, les éventuelles personnes qui pourraient venir en soutien, les logiciels indispensables au bon fonctionnement de ton entreprise, mais aussi les choses plus quotidiennes comme une ligne téléphonique, internet, des frais de déplacement… Même si tu es toujours salariée, il y a pas mal de dépenses qui vont venir s’ajouter à celles plus quotidiennes que tu as déjà !

Ne plus t’autoriser d’excuses

Comme à chaque fois qu’il faut venir changer une routine confortable, l’être humain va venir générer tout un tas d’excuses pour justifier sa non mise en action. C’est exactement le moment pour toi de ne plus t’en autoriser aucune. Oublie dès à présent les « je verrai demain » ou « je suis trop fatiguée », « j’ai mal au crâne », « j’ai eu une journée vraiment épuisante ».

Tu t’es créé un planning ? Il est temps de t’y tenir.

 

Le moment idéal n’existe pas

Quand on est salariée, dans un job confortable et qu’on a envie de monter son business, il n’y a pas de meilleur moment si tu veux mon avis. Tu as une « sécurité » financière, même si je n’aime pas trop ce terme-là, une idée qui commence à t’obséder et qui donc, a une réelle valeur pour toi. Qu’attends-tu de plus ? Les planètes ne vont pas subitement s’aligner, le monde ne te fera pas un signe particulier, c’est à toi de prendre la décision parce que la configuration idéale n’existera jamais.

 

Erige ton empire en parallèle de ton salariat

Jusqu’à ce qu’il soit solide et puissant pour oser rêver en vivre un jour. Ou peut-être pas. Je connais pas mal de personnes qui aiment ce côté double vie et double casquette dans leur quotidien. Quelque soit l’issue, visualise, construis, projette-toi et donne-toi juste les moyens de fonder ton propre business en poursuivant ta routine salariale 35h.

 

 

J’ai hâte de te voir à l’action maintenant !

 

Et au besoin, je peux t’accompagner dans cette mise en action

[wdi_feed id="1"]