Utiliser l'été pour refondre tout un tas de trucs dans mon quotidien d'entrepreneur

Je reprends enfin le temps de poser mes doigts sur le clavier pour venir te partager mes réflexions website, business, entrepreneur et tant d’autres choses par ici.
Souvent, je m’éloigne de ma création de contenus parce que je m’interdis tout un tas de choses pour entrer dans des cases.
Evidemment ça n’est pas la méthode à suivre, parce qu’à part m’éloigner des stratégies dont j’ai besoin c’est contre productif au possible.

Mais j’y peux rien, j’y reviens tout le temps. Une putain de boucle de laquelle j’essaie de me sortir.

Finalement c’est pareil pour tous les outils : on se forme, on y place un maximum d’énergie en attendant au moins autant de résultats et… rien. Ou si peu. Donc on se remet en question, on a le sentiment d’avoir perdu notre temps, d’avoir mal fait les choses, de ne pas avoir droit au succès qu’on voit chez les autres, et on stagne. Puis on délaisse, on ne pousse pas plus loin, et c’est là que ça devient vraiment du temps perdu.

A force d’échanger avec pas mal d’entrepreneurs, d’entendre à quel point elles étaient saoulées par leur plateforme, j’ai vite compris que ce genre de mécanisme était pareil pour vos sites web. Cette soif de visibilité au départ, ces tonnes de contenus consommés pour tenter d’en sortir un truc pas mal, et puis finalement pas tant de visite que ça, pas vraiment de vente, une gueule globale du projet qui ne te ressemble pas tant que ça : c’est bancal, ça te fait chier, et t’as plus envie d’y foutre les pieds. C’est mieux d’utiliser ton temps ailleurs. De toute façon un site ça finit par vivre tout seul, non ?

Evidemment que non. Alors plutôt que de te planquer sous ta couette en attendant que ça passe comme quand t’étais ado, prends le temps de lire la suite de cet article où je vais te donner quelques pistes pour t’aider à surmonter ce syndrome et à attaquer sévère cet outil pour qu’il te permette enfin d’avoir des retombées tellement stimulantes que tu seras juste impatiente et excitée d’y remettre les pieds le lendemain.

On commence par se déculpabiliser : c’est normal d’avoir envie de baisser les bras sur un outil

Que ce soit juste un cycle (des fois, pas vraiment moyen d’expliquer concrètement ce qui te donne envie de t’éloigner de ta plateforme, c’est juste l’énergie du moment), un manque de résultat, le sentiment d’avoir fait de la merde, peu importe ce qui justifie ce truc qui ne cesse de se manifester en toi et qui t’emmène inévitablement à l’opposé de ton site web, il faut que tu acceptes le fait de ne pas être une meuf en kiff permanent sur l’utilisation d’un outil.

Au début, c’est nouveau, on a la dalle, on a soif d’apprendre, d’appliquer, de développer. On est ultra pressées de donner de la place en ligne à notre entreprise. Mais quand ça fait des semaines que t’es là dedans, ou même des mois / des années, c’est humain de ne pas être linéaire.

Donc tu commences par souffler un bon coup, t’autoriser à avoir des journées où t’as juste envie de fuir loooin, très loin de ta plateforme et tu apprends à faire la différence entre le ras le bol / le besoin de prendre de la distance, et la procrastination.

Transforme ta vision du site web

Très souvent, notre manque de plaisir dans l’utilisation de quelque chose vient des cases dans lesquelles on essaie de rentrer. Si tu visualises ta plateforme comme un outil froid, masculin, complexe, relou à utiliser, pas accessible, que tu ne t’y sens pas à ta place, alors forcément, ton cerveau va tenter de t’amener à l’opposé. Parce que c’est genre : danger.

Si, par contre, tu utilises une méthode qui te ressemble, que tu décides de lui donner une place conséquente dans ta stratégie pour obtenir de solides résultats, que tu décides de vraiment t’investir dessus, d’y mettre du temps mais intelligemment, que tu prends la décision de faire les choses à ta façon, à ton rythme, selon tes propres règles, alors tu vas pouvoir transformer ta façon de voir cet outil et donc d’ouvrir ton appétit pour y travailler avec kiff.

Identifie ton niveau de connaissance, compétence, technique

Quand on ne pige rien, quand tout semble compliqué, demande un effort, un investissement, de la recherche, ça sollicite tout de suite d’y mettre plus d’énergie, plus de notre personne. C’est forcément désagréable de devoir se challenger sans cesse parce qu’on a la sensation de manquer d’informations, de ne pas tout maitriser, d’être complètement paumée, larguée, finalement.

Peut-être que ton envie de bouder ta plateforme est stimulée par le fait que tu ne maitrises pas toutes les cartes en ta posession. Et ça aussi, c’est normal. Tu n’es pas webdesigner, tu n’as pas que ça à gérer, ton site web c’est genre UN truc parmi tant d’autres. Une chose parmi toute la longue liste des choses que tu dois gérer.

Si t’es capable de te dire que tu a du mal à te mettre à bosser sur ton site parce que c’est juste un domaine que tu ne maitrise pas vraiment, ça te permettra de comprendre que l’outil n’est pas le problème et qu’il te faut donc peut-être une autre méthode de travail pour réussir à y être de la bonne façon, avec tous les bagages dont tu as besoin pour y faire ce que tu veux vraiment.

Construis-toi une organisation qui te correspond

Comme pour tous les outils de ta stratégie, ton site web demande sa propre organisation. Je vois tellement de plateforme laissées à l’abandon, qui sont créées puis laissées là, en ligne, comme si tu n’avais plus jamais besoin d’y revenir.

Je sais qu’avec ta posture de CEO tu as énormément de choses à gérer. Je sais que je suis en train de te rajouter un fucking point sur ta to do list hebdo, mais tu as carrément le droit de t’offrir une manière de gérer les choses sur-mesure pour te faciliter la vie.

Tu dois identifier quelle place tu veux donner à ton site dans ta stratégie, tu dois te poser pour comprendre ton propre fonctionnement et à quel moment tu pourrais avoir le type d’énergie dont tu as besoin pour bosser sur ta plateforme, tu dois façonner un agenda quotidien, hebdo et/ou mensuel pour venir bosser sur ton site en fonction de ce qui te convient, à toi et à toi seule.

Teste des choses, vois ce qui est agréable, ce qui te demande un effort, façonne et ajuste tout ça pour que tu viennes avec plaisir travailler ton outil web. En t’imposant une organisation qui ne te convient pas ou en choisissant de ne pas en avoir du tout, tu vas forcément saturer à un moment donné.

L’absence de résultat entraine la baisse de motivation MAIS peut s’expliquer

Evidemment que c’est difficile de rester passionnée, enflammée, à l’idée de mettre du temps et de l’énergie dans quelque chose qui ne t’apporte pas du tout de résultat. Mais c’est un peu le jeu, comme pour tout, au départ. Commence donc pas te laisser le temps de mettre en place les bonnes actions (surtout après tout ce que je viens de te partager dans cet article) pour voir si tu commences à observer quelques changements dans ton envie de faire autrement en ligne.

Et n’oublie pas que ton manque de résultat peut se justifier par ta façon d’aborder ton outil. Comme je te le dis depuis le début de cet article, tu vas devoir transformer pas mal de choses, de vision, de méthode, pour ensuite permettre à ton énergie de pivoter et alors tu pourras prétendre à de nouveaux résultats. Pour le moment, tu obtiens ce que tu sèmes : c’est à dire pas grand chose, pas vrai ?

Alors je sais à quel point c’est un putain de calvaire de se motiver à développer quelque chose qui ne donne encore rien, mais s’il y a bien UN outil sur lequel je te conseille de mettre de l’énergie, c’est ta plateforme. Elle a beaucoup d’arguments et de points forts pour toi, faut juste que tu lui donnes sa chance et que tu trouves ta manière de le faire.

C’est comme quand tu as des préjugés sur un prof à la fac et qu’en réalité, dès qu’il ouvre la bouche ça devient passionnant

Parfois, tout n’est qu’une question d’angle, de mots, d’informations. Au départ, tu as ton interprétation, tu penses savoir, tu penses connaitre, et ce que tu as l’air d’avoir devant toi ne te plaît franchement pas vraiment.

Pourtant, quand tu prends un moment pour y regarder différemment, pour aborder ça avec un nouvel angle, une nouvelle tonalité, une nouvelle méthode, tout se transforme.

Si aujourd’hui t’as qu’une envie : courir à l’opposé de ta plateforme, dis-toi que c’est uniquement suite à la façon dont TOI tu le perçois. C’est donc ta responsabilité de te donner une chance de voir les choses différemment. Crée-toi un moment cosy, une routine qui te correspond, rend ça plus glamour, plus féminin, plus agréable, donne-toi envie de travailler dessus. T’es celle qui te connaît le mieux, alors sois stratégique pour que ça te colle parfaitement à la peau.

Vois ton site web comme ta safe place

Ici, c’est TA maison, c’est chez toi et ça t’appartient pour de vrai. Tu es la propriétaire de ta plateforme, pour de vrai. Tu peux en faire un super espace, tu as plein d’options, tu ne dépends pas d’un algorithme changeant, donc modèle son utilisation et ce que tu en fais selon toi.

Imagine quelque chose de réconfortant pour toi, sans aucune règle, un espace d’expression, de liberté et de connexion. Comment ne pas avoir envie de remettre les pieds dans un truc ultra rassurant pour toi ? 

Je sais qu’en ce moment, tu as peut-être du mal à t’imaginer vivre une love story avec ton site,
pourtant, fais-moi confiance, en transformant ces quelques points tu pourrais complètement révolutionner ton approche à cet outil.

Donc, écoute-moi, sors de sous ta couette, arrête de fuir ou de te cacher, apprivoise ton site web et fais-en quelque chose qui te ressemble et qui te plaît tellement que ça deviendra juste un plaisir d’y refoutre les pieds. T’es capable de le faire, t’es plus toute seule face à tout ça, donc accroche-toi, un pas après l’autre, et façonne-toi une plateforme sur-mesure.

les catégories d’articles.

stratégie website

organisation

business

Mindset